Magazine Aventure Chasse & Pêche

Automne 2014
Volume 22 no 3

Le magazine Aventure Chasse et Pêche est conçu
expressément pour et par des passionnés qui désirent en savoir plus.


Article gratuit en version intégrale - Chasse
Article gratuit en version intégrale - Pêche

Pour consulter les deux articles gratuits en version intégrale,
vous devez avoir Adobe Acrobat Read d'installé sur votre système.
Visitez le site web d'Adobe afin de le télécharger gratuitement.





Section chasse |

Chroniques
Articles

Section pêche |

Chroniques
  • Nouveautés pour pêcheurs
  • Pêche à la mouche
  • Trophées de pêche
  • Photos inusitées
  • Phases solunaires
Articles

Éditorial
Pour un retour en force...

Par : André Veilleux


Autrefois si populaire, la chasse à l’arc compte de moins en moins d’adeptes auprès des chasseurs de gros gibiers. Le déclin est particulièrement évident auprès de la relève. En effet, lorsqu’un nouvel adepte doit faire le choix du type d’arme qu’il utilisera pour chasser, 9 fois sur 10, il tranchera pour l’arbalète devant l’alternative d’utiliser un arc.

S’il s’agit d’un jeune, les arguments motivant ce choix seront la répugnance à consacrer le temps nécessaire à la pratique du tir à l’arc et aux ajustements liés aux divers caprices de cette arme. Pour les moins jeunes s’ajoutera le manque de force physique pour étirer l’arc. Et même si les fondements de cet autre argument sont discutables, l’arbalète apporte une précision et une force de frappe qui impressionnent et contre lesquelles même les arcs les plus performants ne peuvent rivaliser. Mais bref, nous vivons dans un monde où l’on souhaite obtenir instantanément et avec le minimum d’effort une performance de tir décente et l’arbalète est venue répondre parfaitement à ce besoin de facilité.

 

Haut

Sauvagine
Bien choisir ou adapter son fusil de chasse

Par : Sylvain Lessard


J’ai toujours aimé les fusils de chasse. J’ai eu la chance d’en essayer plusieurs au cours de ma vie. Certains d’entre eux m’ont procuré plaisir et satisfaction pendant que d’autres modèles ou mécanismes m’ont fait manquer de belles volées d’oiseaux. Par manque de connaissances, à cette époque, rater un canard au vol s’expliquait surtout par un manque de précision et de pratique au tir du chasseur. Avec le temps, j’ai compris que la configuration d’un fusil à notre anatomie, voire le type de cartouches, avait son importance dans la précision des tirs. Que ce soit avec un vieux fusil dont vous avez hérité ou que vous avez acheté via les petites annonces jusqu’au semi-automatique moderne et cher fonctionnant à inertie, il n’en demeure pas moins que les dimensions de votre fusil ont été conçues à partir de la physionomie moyenne de la population. Il se peut donc que votre bien-aimé fusil ne vous donne pas entièrement satisfaction ni toute la précision voulue, car il n’est pas conçu spécifiquement pour votre taille.

Haut

Trappage
Bien tendre un barrage à castor

Par : Cynthia Roy


Pour un trappeur, il y a peu d’endroits aussi pittoresques et prometteurs qu’un barrage à castor. Ce barrage est bien sûr le signe ultime de la présence de castors, l’animal de base de bien des lignes de piégeage dans les forêts nordiques. La vue d’un barrage actif fascine et excite les trappeurs depuis la découverte du Canada!

Si le potentiel de trappe d’un barrage à castor n’a pas changé, les méthodes de capture, elles, ont évolué. Les méthodes classiques de capture de castor au barrage reposaient sur la création d’une brèche pour laisser écouler l’eau, puis le positionnement d’un piège à rétention relié à un système de noyade. Plusieurs trappeurs d’un certain âge se souviennent bien de cette méthode et certains l’utilisent encore. Aussi efficace qu’il y a 50 ans, cette méthode demande toutefois beaucoup de travail et elle ne fonctionne pas toujours. En effet, si capturer un castor dans un piège à rétention est facile, le retenir est tout autrement et on doit s’assurer que le système d’immersion, aussi appelé système de noyade, est au point. Les pièges à rétention doivent aussi être bien assis au fond de l’eau, stables et solides afin d’éviter que le castor ne les déplace ou les ferme accidentellement.

Haut

Gastronomie
Soupe-repas aux boulettes de viande

Par : Cynthia Roy


Depuis quelques années déjà, le comfort food connaît une popularité insoupçonnée en Amérique du Nord. On craque pour la simplicité des recettes, pour les ingrédients de qualité qui y sont privilégiés et pour le côté « rassembleur » des plats préparés. On aime quand la cuisine bourdonne, quand la maison embaume et que la table bien remplie… Que dire de plus?!

Chers lecteurs, dans ce numéro-ci, une soupe-repas! Eh oui, vous avez bien lu! Une option toute simple que vous pourrez cuisiner à l’avance et qui vous fera un repas à la fois santé et soutenant. Je vous connais bien maintenant et j’entends encore une fois d’ici les plus sceptiques d’entre vous remettre ma dernière affirmation en doute… C’est « mission possible », je vous le jure!!! Essayez, vous verrez bien!

Haut

QDMA Canada
La betterave à sucre, une plante attractive pour le chevreuil

Par : Luc Brodeur


J’ai reçu un courriel d’un abonné d’Aventure Chasse et Pêche en mai 2014 à propos d’un article écrit en 2008 sur le brassica. J’ai été agréablement surpris de voir que la série d’articles que nous avions publiée à cette époque à propos des diverses plantes à privilégier dans un champ nourricier était devenue au fil des années un outil de référence pour les lecteurs. Cela m’a inspiré ce nouvel article.

La betterave à sucre est une plante très intéressante dans une rotation pour nos champs nourriciers. Je me rappelle, à l’âge de 13 ans, alors que mon premier travail était de ramasser des roches dans des champs agricoles près de Saint-Hyacinthe, l’agriculteur avait pris le temps de nous fournir plusieurs explications sur la plante qu’il cultivait. C’était des champs de betteraves à sucre. Il y a déjà quelques décennies, les agriculteurs fournissaient les raffineries de betteraves pour la production de sucre ici au Québec. Jamais je ne pouvais me douter que cette plante pouvait être aussi attractive pour le chevreuil.

Haut

Évaluation Arbalète
La Venom de TenPoint

Par : Denis Lapointe


Inspirée par les modèles Stealth SS et Vapor de l’année précédente, l’arbalète Venom de TenPoint profite de la populaire crosse FSB (Functionally Superior Bullpup) qui a réduit le poids de l’arbalète et amélioré son équilibre. Elle est également équipée d’une nouvelle rampe de lancement en fibre de carbone tissé qui a été raccourcie à 19,9 pouces. D’un poids de 6,5 livres et avec une longueur de 34,6 pouces et une largeur de seulement 13,5 pouces d’un axe à l’autre lorsqu’armée, la Venom est légère et très compacte. Avec une tension de 185 livres et une longueur de poussée de la corde de 13,5 pouces, elle propulse une flèche de 370 grains à une vitesse de 372 pi/s en plus de développer une énergie cinétique de 114 pieds/livre. L’ensemble inclut un télescope Tenpoint RangeMaster Pro avec une monture en aluminium Dovetail, le mécanisme de chargement ACUdraw ou ACUdraw 50, un carquois Instant Detach 3 Arrow avec un support ambidextre et six flèches en carbone TenPoint Pro-Elite avec des pointes de pratique. Il comprend également un ensemble d’amortisseurs de bruit Bowjax. La Venom est disponible en motif de camouflage Mossy Oak Break Up Infinity.

 

Haut

Armes à feu et équipements
La première carabine commerciale 100 % québécoise :
la Fierce Edge

Par : Pierre Morin


La compagnie Fierce Firearms est fière de nous présenter sa gamme de carabines Edge. Fait intéressant, ces carabines à verrou haut de gamme sont conçues et fabriquées par l’entreprise québécoise Nutech inc. située à Disraeli. Le modèle Edge est muni d’un canon en acier inoxydable cannelé qui allège son poids et qui est conçu pour la compétition, garantissant à son utilisateur des groupements de trois balles dans un diamètre de ½ pouce. Le revêtement imperméable LastGuard a été appliqué sur les pièces métalliques pour les protéger dans les conditions les plus dures. Comme l’ensemble crosse-fût est fabriqué de fibres de carbone, cette carabine est très rigide tout en étant légère. La détente ajustable est réglée à une tension de 2 ¾ livres. La Edge comporte un chargeur détachable d’une capacité de quatre cartouches et un cran de sécurité True-Lock à trois positions. La troisième position vous permet de barrer la détente de l’arme tout en offrant la possibilité de la décharger en toute sécurité. Trois autres modèles sont offerts : Carbon Edge (canon de carbone), TI Edge (action en titane) et CT Edge (canon de carbone et action en titane). D’un poids variant de 5 ½ à 6 ½ livres, les carabines Edge sont disponibles en 22 calibres et en motifs de camouflage True Timber et Kuiu ou en noir et gris.

Haut

Circuit Pro 3D

Par : Daniel Goyette


Pour les adeptes de tir à l’arc sur cibles animalières, les noms de Maurice Roussy et d’Isabelle Boisvert sont synonymes d’excellence. Ce couple sympathique ne compte plus les podiums ni les trophées remportés en compétition animalière. Le plaisir est toujours au rendez-vous en compagnie de ces deux passionnés qui s’amusent avec sérieux, sans se prendre au sérieux. Maurice, qui atteint des sommets d’excellence en tir à l’arc depuis plusieurs années, a su communiquer sa passion et les secrets de son succès à sa douce moitié Isabelle. Aujourd’hui, c’est sans regret qu’il se voit parfois transformé en « homme battu » par Isabelle lors de compétitions animalières où elle enregistre des pointages à faire pâlir d’envie les archers de l’élite masculine.

Haut

Cahier spécial
Nouveautés pour chasseurs 2014

Par : Patrick Toulouse


La fébrilité est dans l’air avec la saison de chasse qui approche à grands pas! Et c’est avec un immense plaisir que le magazine Aventure Chasse et Pêche invite les adeptes de chasse à feuilleter son cahier de nouveaux produits qui seront disponibles pour la saison de chasse 2014. Plusieurs de ces articles, qui sauront assurément vous plaire, ont été sélectionnés suite à notre visite des deux principaux salons de chasse aux États-Unis. Les nouveautés des fabricants québécois jouissent également d’une excellente visibilité dans ce cahier. Vous y trouverez des produits qui vous aideront à améliorer votre succès à la chasse, votre confort et votre plaisir à pratiquer ce sport. N’hésitez pas à contacter le fabricant. Ainsi, vous obtiendrez les informations essentielles pour connaître le commerçant près de chez vous chez qui vous pourrez vous procurer l’article en question. Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture et une excellente saison de chasse 2014!

Haut

1034 orignaux derrière la cravate

Par : Patrick Toulouse


Gestionnaire de la pourvoirie Le Chasseur depuis 16 ans (et propriétaire unique depuis deux ans), Simon Lemay prend la chasse à l’orignal énormément à cœur. Au cours de ces 16 années, 1034 orignaux ont été récoltés sur le territoire de 196 km2 de cette pourvoirie!!! Simon et son équipe de guides sont sur le terrain tout au long de la saison de chasse, en contact direct avec les chasseurs; ils ont ainsi amassé au fil des ans un prodigieux bagage d’expériences et de connaissances. Si cette pourvoirie affiche un tôt de succès moyen de 97 %, ce n’est pas seulement en raison de la bonne densité d’orignaux sur le territoire, c’est aussi que cette équipe de passionnés a su développer plusieurs moyens pour que les chasseurs effectuent entre autres un tir mortel et aussi pour retrouver un maximum d’orignaux. Dans un premier temps, découvrez les précieux conseils que nous avons soutirés à Simon en matière de tir, de carabine et de munitions. Et dans la deuxième moitié du présent article, découvrez ses techniques et ses conseils pour chasser l’orignal efficacement.

Haut

Une « tite vite » au Nouveau-Brunswick

Par : Martin Michaud


L’aventure débuta le 15 juillet 2013 lorsque j’appris que j’avais gagné au tirage pour la chasse de l’orignal au Nouveau-Brunswick. Remarquez que je vais tout de même à la chasse chaque année dans cette province, car j’ai plusieurs amis qui participent au tirage et lorsque l’un d’eux gagne, je lui sers de guide. La dernière fois que j’avais obtenu mon propre permis remontait aussi loin qu’en 2002. En 2013, non seulement j’ai été sélectionné, mais trois autres personnes de mon groupe ont également été chanceuses! Je m’étais toujours dit que la prochaine fois que je serai gagnant, je chasserais à l’arc avec l’aide d’un guide, car je voulais me concentrer sur ma chasse. En considérant que la chasse à l’arc est plus difficile qu’à la carabine et que la saison dure seulement trois jours, je voulais augmenter mes chances avec le service d’un guide qui callerait l’orignal pour moi.

Haut

Orignal : La formule qui nous garantit nos deux bucks chaque automne

Par : Jocelyn Noël


Dans un article paru dans l’édition Automne 2013, je vous ai présenté la dynamique du rut comme la première étape d’une bonne préparation. Voici maintenant la suite des préparatifs se rapportant à une technique de chasse fine progressive ainsi que ses principaux fondements.

Comme le titre l’indique, cette technique permet à notre groupe de quatre ou cinq chasseurs de prélever deux orignaux mâles chaque automne, principalement des adultes. Et nous ne chassons pas dans un territoire fortement peuplé, mais bien dans Charlevoix où la densité est modérée.

Haut

14 munitions de carabine testées

Par : Pierre Morin


Chaque année, à des dizaines de milliers d’occasions, un chasseur québécois se présente chez son détaillant de sport pour y acheter une boîte de munitions pour le gros gibier. Son achat sera souvent guidé par ses expériences et ses succès antérieurs. Mais le succès n’est pas nécessairement un gage pour s’assurer du choix optimal. Très souvent, le chasseur ne connaît pas réellement les caractéristiques de la munition qu’il a choisie et ce détail pourrait un jour lui causer la perte d’un gros gibier ou, encore pire, d’un trophée!

En 1999, j’ai écrit un article sur le sujet, mais la technologie a tellement évolué qu’il était devenu impératif de faire un nouveau tour d’horizon et aussi d’effectuer de nouveaux tests à l'intention de tous nos fidèles lecteurs. Considérons par contre que les munitions essayées à l’époque sont encore toutes disponibles et n’ont rien perdu de leur efficacité.

Haut

Un 8 pointes suivi au GPS pendant 1 ½ an - Où est passé ce foutu buck?

Par : Jim Stickles


Chaque automne, durant la chasse, les déplacements des mâles constituent une grande source de questionnement. « Où est donc le repère du superbe huit pointes photographié à quelques reprises par macaméra de surveillance? Quelle superficie couvre-t-il? Où s’alimente-t-il? Pourquoi a-t-il disparu subitement de la circulation pendant deux semaines? » On paierait cher pour avoir les réponses à ces questions, n’est-ce pas? Depuis l’avènement de la technologie GPS, de plus en plus d’études documentent avec plus de précisions les habitudes et les déplacements des cerfs de Virginie. Voici un article basé sur une étude menée aux États-Unis (en Géorgie) qui permettra d’en apprendre un peu plus sur le sujet.

Haut

Téléscope : conseils pour effecturer un bon achat

Par : Alain Goulet


Le sujet n’est pourtant pas nouveau, mais malgré tout, le choix d’un télescope constitue encore et toujours une grande source de questionnement pour plusieurs chasseurs. Et l’immense choix de marques, de modèles et de grossissements qu’on retrouve en magasin ne fait qu’accroître la confusion! Pour vous aider à faire un choix judicieux, voici un tour d’horizon des facteurs à considérer lors de l’achat.

Lors du choix d'un télescope, un chasseur devrait mettre autant de soin et de recherche que lorsqu’il choisit son arme. Plusieurs oublient trop souvent qu’il s’agit de l’accessoire qui les « relie » au gibier convoité au moment critique du tir. Lorsque vous choisirez un télescope, comme pour le choix d’une arme, il est important de privilégier la qualité. Mettre un télescope de 50 $ sur une carabine de 1000 $ devrait vous donner autant de confiance que si vous pêchiez avec un moulinet de 500 $ fixé sur une branche de bambou grâce à du ruban adhésif. Vous devriez investir autant dans un télescope que dans votre arme. Et si, comme pour la plupart d’entre nous, vous avez un budget limité, il serait préférable de réduire la somme allouée à l’achat de votre arme pour en consacrer davantage au télescope.

Haut

11 viseurs laser testés

Par : Caroline Bolduc


Depuis que l’arbalète est autorisée comme engin de chasse au Québec, un système de visée connaît une popularité grandissante. Il s’agit des viseurs laser, ces systèmes qui projettent un petit faisceau de lumière, de couleur rouge ou verte, produisant un point lumineux sur le gibier visé. Ce type de système de visée comporte de nombreux avantages, mais pour faire un bon achat, il y a plusieurs aspects à considérer. L’équipe du magazine Aventure Chasse & Pêche vous propose donc un tour d’horizon de cette technologie et vous partage les résultats des tests que nous avons effectués avec 11 modèles différents.

Ces systèmes de visée ont été conçus à l’origine pour équiper des armes tactiques employées par les forces armées et policières. Par la suite offert au grand public, ce genre de viseurs a également trouvé des adeptes chez les utilisateurs d’armes à air comprimé. Bien évidemment, si ce type de système fait l’objet d’un article dans votre magazine, c’est qu’il est permis pour la chasse au Québec. Notez qu’il est également permis d’avoir un modèle vendu avec une lumière installée en parallèle. Posséder une lumière ne fait pas de vous un braconnier – on en a tous une avec soi pour entrer ou sortir de la forêt à la noirceur. C’est si vous utilisez un projecteur la nuit pour déceler la présence d’un animal dans un endroit fréquenté par le gros gibier que vous enfreignez la réglementation.

Haut

Orignal : êtes-vous un bon chasseur?

Par : Pascal Blais


En 2011, j'ai dressé une liste d'aptitudes et de qualités à posséder pour être un bon chasseur et chaque automne, je demande aux chasseurs que je guide ou qui participent à mes formations de les classer en ordre d'importance. À la lumière de leurs réponses, j’ai constaté que la plupart du temps, ils ne concentraient pas nécessairement leurs efforts d'apprentissage aux bons endroits. Certaines aptitudes ou qualités à acquérir ou maîtriser sont d'une importance capitale. Laissez-moi vous présenter celles qui, je crois, feront de vous un meilleur chasseur.

Mais avant de vous dévoiler mon classement des qualités et aptitudes qu’il faut maîtriser pour être un meilleur chasseur, je vous invite, si vous le voulez bien, à prendre une feuille et un crayon et à classer par ordre d'importance pour vous les 12 aptitudes et qualités que j’ai énumérées dans la liste suivante...

Haut

Pêche à la mouche

Par : Ronald Raymond


Attiré par la capture de grosses truites, le pêcheur à la mouche pourrait bien tirer avantage des quelques lignes qui suivent. En effet, je vous propose d’examiner les différents types de mouches et de vous livrer quelques conseils quant à leur utilisation. Il ne faut pas se leurrer, une mouche peut être très efficace ou carrément impuissante. Très souvent, ce sont des petits détails qui rendent la pêche efficace ou infructueuse.

Quand on débute dans ce sport et qu’on essaie de choisir ses mouches par instinct en regardant la brillance des couleurs ou selon l’avis d’un ami, la meilleure façon de s’y retrouver est de diviser les mouches par catégories, ensuite par types et finalement par modèles.

Haut

Survivre au pire

Par : Dr Reynald Gilbert


La chasse et la pêche sont des activités qui se déroulent habituellement loin du foyer et de tout service quelconque. S’il survient un problème, il faut donc un minimum d’équipement pour être en mesure de réagir face à cette situation délicate et même pour survivre. Étant un professionnel de la santé, je vous propose donc de me suivre dans cet article, car je vous ferai part de quelques conseils de survie, mais aussi des composantes de la trousse que je m’étais constituée pour un voyage de pêche dans le nord du 50e parallèle.

Il serait fastidieux de vous énumérer toutes les situations désagréables ou même périlleuses dans lesquelles on peut se retrouver lors d’un séjour de pêche ou de chasse. Une embarcation qui se renverse, un problème de santé, un traumatisme ou encore une perte d’orientation peuvent vous placer en mode survie. En effet, plusieurs ennemis vous guettent lorsque cela se produit. Quels sont les principaux? Je me suis penché sur la question :

Haut

Gros dorés : oubliez ce que vous savez

Par : Félix Goulet


Ça vous dirait de pêcher des dorés qui ont une seule chose en tête : manger? En effet, je vous propose de pêcher directement dans le garde-manger des dorés. Vous devrez toutefois élaborer une stratégie de pêche différente qu’à l’habitude si vous voulez revenir avec du poisson à la fin de la journée. Suivez-moi, je vous révèle comment faire!

Pour moi, la pêche au doré est une véritable passion. Je pourchasse cette espèce durant toutes les saisons permises par la réglementation. Tout au long de l’année, les techniques et la localisation des dorés changent selon leurs habitudes alimentaires. L’automne est ma saison de pêche préférée. Les plans d’eau sont tranquilles, car une grande majorité des pêcheurs les ont désertés, prenant plutôt la direction de la forêt pour chasser. Pourtant, avant la prise des glaces, les dorés profitent des dernières journées pour se nourrir intensivement. Ceci leur permet d’emmagasiner suffisamment de graisse pour affronter les durs mois d’hiver.

Haut

Truite mouchetée : ces ajustements qui font toute la différence!

Par : Daniel Robitaille


À partir du moment que la saison de pêche commence, une partie de ma tête passe en mode « pêche ». Mes heures de pêche sur l’eau, bons coups comme mauvais coups, passent et repassent dans ma tête. J’analyse, j’essaie toujours de comprendre… Ce qui ne cesse de me fasciner, c’est à quel point de petits ajustements peuvent avoir un impact majeur sur mes résultats de pêche. C’est un peu ce qui m’a inspiré cet article.

À partir du moment que la saison de pêche commence, une partie de ma tête passe en mode « pêche ». Mes heures de pêche sur l’eau, bons coups comme mauvais coups, passent et repassent dans ma tête. J’analyse, j’essaie toujours de comprendre… Ce qui ne cesse de me fasciner, c’est à quel point de petits ajustements peuvent avoir un impact majeur sur mes résultats de pêche. C’est un peu ce qui m’a inspiré cet article.

Haut

Pêche à la traîne : prenez plus de poisson

Par : Patrick Therrien


Pour la nouvelle génération de pêcheurs et peut-être même pour la mienne, le nom de Elwood « Buck » Perry ne signifie peut-être pas grand-chose. En fait, si à mon jeune âge je n’avais jamais fouiné dans les affaires de mon père, je n’aurais peut-être jamais su qui était ce personnage…

Elwood « Buck » Perry est un pionnier de la pêche moderne et il avait plusieurs théories. Selon lui, les poissons avaient en quelque sorte une « maison », un refuge. Les mouvements journaliers des poissons entre les sites nourriciers et de repos ne s’effectuaient pas au hasard. La « route » que les poissons prenaient était choisie en fonction des particularités du fond. Il inventa alors un système de pêche lui permettant de mettre à profit ses théories. Outre sa perception avant-gardiste du monde aquatique, ce passionné voulut également améliorer les équipements de pêche de l’époque. D’une part, il développa un fil de pêche sans élongation pour la traîne. Cette ligne changeait de couleur à toutes les 10 verges. Il inventa aussi le Spoonplug, un leurre conçu spécialement pour le type de pêche que je vous présente dans ce texte. Par surcroît, il travaillait sur le premier sonar avec un certain monsieur Lowrance… C’était dans les années 1940-1950.

Haut

 

 
Haut de la page
 
Retour à la page d'accueil